Le blog d'Oliv', passionné de cyclisme et de philo

27 décembre 2018

Le ski de fond pour le vélo !?

En préparation générale le ski de fond est intéressant. Aussi, il évite la lassitude ainsi que la prise de gras 😁. En revanche, il ne faut pas compter dessus outre mesure pour progresser en vélo. À ce sujet, avec les années, j'ai clairement compris que seule la spécificité musculaire paie et rien d'autre. Si vous n'en étiez pas persuadés, je vous économise 20 ans d'un coup 🤣🤣🤣.

Après des années (voire des décennies) d'interruption de la compétition en ski de fond, je compte faire le marathon de Bessans...si les conditions sont bonnes évidemment. Je me "prépare" gentiment en espérant réaliser une performance acceptable. Je me fais peu d'illusion, même chez les "vieux", car le niveau est elevé, et je sais à quel point il faudrait me préparer autrement qu'en faisant du vélo : la discipline quasi inutile selon Bjorn Daehlie 😁 (le maître des anciens). Courir serait bien plus efficace, mais mes multiples accidents me rendent l'exercice très pénible. Bref, je vais viser la bonne gestion et si possible le plaisir...de souffrir !!!

CollageMaker_20181226_174654155

CollageMaker_20181226_174756101

Posté par D12_story à 19:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 novembre 2018

J'ai testé un "affûtage" on ne peut plus simple...et ça marche, si l'envie est là ; -)

Suite à ma lourde chute fin 2015, j'ai eu beaucoup de mal à retrouver une ligne convenable en 2016...pour le cyclisme. Je comptais sur mon été en montagne pour m'affûter. Sans aucun effort diététique, ça n'a rien donné de terrible. Le 15 août, de retour de vacances, je me suis pesé à 84 kg pour 1,86 m, ce qui n'est pas fameux quand on veut grimper efficacement, ou alors il faut développer une puissance démentielle. J'étais un peu dépité...tout ça pour ça ! 

J'ai alors décidé de faire un test sur une durée d'un mois : continuer à faire du sport en mangeant à ma faim, mais uniquement à ma faim. Aussi je me suis interdit tout écart (pas de sucreries, de desserts supplémentaires, de grignotage). Cela n'a pas nécessité de restriction, mais seulement une rigueur absolue. Je n'ai jamais cédé, et me suis tenu sans trop de difficultés à mon but...d'un mois. ;-)

Le résultat a été spectaculaire : je suis descendu à 76 kg. 

Au final, j'ai découvert qu'en me disciplinant un peu je maigrissais à vue d'oeil, et je pense que je n'ai rien d'un cas particulier. Tout sportif désireux d'optimiser son poids n'a pas à chercher de solution miracle ailleurs que dans son assiette, et dans ses pulsions.

Suite à cet amaigrissement accéléré, je me suis rapidement remplumé, car n'ayant plus aucun objectif clef, il n'était pas question de me "froomiser".

Pour preuve, voici ma courbe de poids !

À  vous de jouer en 2017 ;-)

2016-11-19_19

Clm de TRÉFFORT 2016 

 

Posté par D12_story à 20:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 mai 2018

Au-delà de la reprise

Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas laissé dériver comme cela...93 kg. La reprise est très très difficile, je souffre en montée comme jamais. 15 kg de plus que son poids de forme (93 pour 78 kg) c'est presque un suicide "cyclistique". Il va me falloir une patience démentielle.

J'espère que dans quelques semaines je ne me verrai plus comme un autre quand j'observe mes performances 2017. Retrouver ce niveau me paraît impossible, pourtant j'essaie d'en prendre la direction.

" Il faut imaginer Sisyphe heureux." Albert Camus

CollageMaker_20180510_214025409

Posté par D12_story à 21:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 janvier 2018

La reprise et le POWER de Vayer

C'est une phase toujours plus ou moins délicate. Me concernant je repars souvent de très bas. Je suis en effet incapable de maintenir avec mon job un mode de vie infernal 12 mois/12. Puis j'ai une expérience folle des renaissances...après chute sévère.

Repartir de zéro est devenu ma spécialité ces 15 dernières années. Souvent, j'ai repris très violemment en brusquant mon organisme. En vélo, le risque de blessure étant faible, griller les étapes peut s'envisager et s'avérer payant. Il est dans ce cas question de psychologie et de robustesse acquise sur les années : il faut savoir accepter de rouler "déchiré" et ne pas tomber malade. Quand ça passe, comme c'est plutôt le cas pour moi, il est possible de retrouver un niveau convenable très rapidement pouvant être bluffant. En revanche, l'absence de progressivité vous condamne après 2-3 mois. La stagnation se fait jour et passer des paliers devient excessivement compliqué. C'est pourquoi à choisir, il faut aller vers la montée en puissance progressive. 

Comme je suis pour le moment que très peu motivé, je vais y aller doucement en visant d'atteindre une forme convenable en septembre.

Inscrit à l'étape du tour je revendrai peut-être mon dossard...

 Plus  précisément, je vais reprendre par des sorties de 2-3 h maxi aux profils plus ou moins vallonnés en comptant sur le terrain pour m'imposer des variations d'intensité. Je ferai aussi un peu de home trainer (1 fois / semaine) mais sur des sessions de 40 min avec un peu de fractionné léger. Une fois les "germes" de forme constitués, je tenterai un travail de force et quelques séquences POWER de Vayer toujours très payantes.

Concernant mes autres pratiques, j'envisage quelques grimpées d'escaliers, c'est toujours intéressant pour la tonicité musculaire.

CollageMaker_20180121_192957071

La séance Power de Vayer

1) 30 s de sprint progressif jusqu'au Max
2) 30 s de récupération presque passive (pédalage très tranquille pour faire redescendre le coeur)
3) 2-3' en sur-braquet (50 tours par minute environ)
4) 2-3' en sur-vélocité

Et on recommence ;-) En faire déjà 3-4 est un bon début, plus reste réservé aux habitués.

Trucs et astuces
- Dans les périodes de 3 min ne pas faire monter excessivement le cœur
- Ne pas descendre trop bas en fréquence de pédalage en sur-braquet au risque de se blesser
- Ne pas faire ce type d'entraînement plus de 2 fois par semaine
- Espacer les séances power...sinon grosse fatigue

Posté par D12_story à 22:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 octobre 2017

Une saison de plus ;-)

Cette saison a été marquée par de bons moments, aussi bien en individuel (vice champion de France ffc, 14ème au Championnat du monde master) que par équipe (Gentlemen et x4).

Après une forme très ascendante au mois de mai, je ne suis plus parvenu à poursuivre ma progression...est-ce le manque de disponibilité ou d'envie ? Je m'approchais peut-être tout simplement de mon asymptote ;-) Ça restera l'interrogation de ma saison, mais ça n'est pas bien  grave car je me suis fait plaisir dans l'ensemble,

20171014_094251-COLLAGE

 

2017-09-19 21

même si parfois j'ai eu des envies de changement d'activité (pétanque, fléchettes etc...). Bref, je peux toujours trouver des pistes d'amélioration mais aussi de nombreuses possibilités de régression, donc je prends, et aborde l'hiver serein :-) 

Bon week-end estival car c'est le retour de l'été ! 

 

Posté par D12_story à 10:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]